band_header

Revue de presse

Revue de presse

RETOUR

Votre sélection : Maroc Maroc



Traitements anti-cancer : La pénurie fait polémique, la tutelle en quête d’alternative - 15/09/2021 - L'opinion - Maroc

Disparu des officines et très rare dans les hôpitaux, l’Actemra, médicament de traitement du cancer et du Covid-19, fait l’objet d’une rupture de stock chez l’unique fournisseur du Royaume. Face à cette pénurie, le Comité scientifique cherche l’alternative. Allé au contact des acteurs concernés, « L’Opinion » a investigué les causes d’une polémique qui suscite plusieurs interrogations. Enquête... - Lire ce document


Pharmacovigilance - Vaccin anti-Covid :Très peu d’effets indésirables signalés sur la plateforme «Yakadaliqah» - 14/09/2021 - Le matin - Maroc

La vaccination reste le meilleur moyen de protection contre la Covid-19 et ses complications. Mais bien que se faire vacciner soit généralement sans danger, il est possible de ressentir quelques effets indésirables et des signes qui montrent que notre organisme est en train de créer une protection. Au Maroc, depuis le lancement de l’opération de vaccination anti-Covid en janvier dernier, très peu d’effets indésirables ont été signalés sur la plateforme «Yakadaliqah», mise en place par le ministère de la Santé en partenariat avec le Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) pour assurer un télésuivi journalier et individualisé des événements indésirables qui peuvent se voir chez une personne à la suite de sa vaccination.
«Le CAPM a reçu un taux de notification des événements indésirables (EIPV) de 0,75 pour 1.000 doses administrées. Les cas d’EIPV représentent 1,3% de l’ensemble des cas d’EIPV rapportés au niveau international avec tous les vaccins anti-Covid-19. Quelque 99% des EIPV déclarés sont bénins ou modérés et concordent avec ceux attendus selon les résultats des essais cliniques et avec les données de la base internationale de pharmacovigilance», indique au «Matin» une source du ministère de la Santé... - Lire ce document


La production des vaccins pourrait dépasser bientôt la demande - 09/09/2021 - Libération - Maroc

La production de vaccins contre le Covid-19 sera bientôt plus que suffisante pour assurer la vaccination pour tous, même si les pays occidentaux mettent en place des campagnes de rappels et une vaccination pour les plus de douze ans, ont assuré les acteurs du secteur pharmaceutique mardi. Le seuil de 7,5 milliards de doses de vaccins produits sera franchi au mois de septembre, a souligné Thomas Cueni, le directeur de la Fédération internationale de l'industrie pharmaceutique (IFPMA), lors d'une conférence de presse.
Désormais, selon la société d'analyse de données scientifiques Airfinity, 1,5 milliard de doses sont fabriquées chaque mois. A titre de comparaison, la production mondiale de vaccins avant la pandémie était de 3 à 5 milliards de doses. D'ici à la fin 2021, la production mondiale de vaccins contre la Covid devrait atteindre 12 milliards de doses. Et même si les pays occidentaux mettent en place des campagnes de rappels et une vaccination pour les plus de douze ans, il restera au moins 1,2 milliard de doses disponibles pour la redistribution, selon Airfinity... - Lire ce document


Vente et distribution des médicaments : Le rappel à l’ordre du ministère de la santé - 02/09/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Plusieurs violations des dispositions législatives et réglementaires ont été notifiées.
Le ministère de la santé appelle au strict respect du circuit légal des médicaments et des produits de santé. Le ministère a émis récemment une circulaire (N 977 DMP/D/18 du 27 août 2021) suite à la notification de plusieurs violations des dispositions législatives et réglementaires en vigueur régissant le secteur pharmaceutique. Ainsi, les pharmaciens responsables des établissements pharmaceutiques, les pharmaciens des réserves des médicaments dans les cliniques et les pharmaciens d’officine sont tenus de respecter le circuit légal de vente et de distribution. Ils doivent assurer la traçabilité des médicaments depuis la fabrication jusqu’à la dispensation. Le numéro du lot et la date de péremption doivent être précisés sur les bons de livraison. La traçabilité et la qualité des médicaments constituent un élément fondamental pour éviter toute contrefaçon... - Lire ce document


Baisse des prix de 70 médicaments, dont certains utilisés dans le traitement du cancer - 29/08/2021 - Le matin - Maroc

Le ministère de la Santé a décidé de réviser les prix de vente de certains médicaments originaux, génériques et bio-similaires en vente au Maroc. Ce sont donc 70 médicaments, dont certains très coûteux, qui ont vu leur prix baissé, essentiellement des traitements du cancer dont certains pouvaient dépasser les 50.000 DH. La liste de ces médicaments a été publiée au Bulletin officiel du 9 août 2021.
Cette décision a été prise sur la base d’un décret précisant les conditions et modalités de détermination du prix de vente au public des médicaments fabriqués localement ou importés, et compte tenu des demandes des industriels pharmaceutiques pour redéfinir les prix de vente des médicaments vitaux pour le public... - Lire ce document


Exclus de la vente et la réalisation des tests, les pharmaciens réclament leur propre ministère - 24/08/2021 - Hespress - Maroc

Le bras de fer devient de plus en plus « hard » entre le ministère de la santé et les pharmaciens d’officine. Alors que le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens avait appelé les professionnels à vendre les tests rapides, le ministère de la santé a réagi en autorisant les laboratoires, cliniques et cabinets médicaux à dispenser ce service mais pas les pharmaciens. Une décision, qui n’a pas été du goût de ces derniers, surtout que les tests d’orientation rapide font ravage sur le marché noir. Le point.
Le lundi 23 août, le ministère de la santé a rendu publique une décision relative aux tests de dépistage et de diagnostic de l’infection par le SARS-CoV-2, signée Khalid Ait Taleb, qui autorise les laboratoires de biologie médicale, des secteurs public et privé, à réaliser tout type d’examens biologiques de dépistage et de diagnostic de l’infection par le SARS-CoV-2, à partir du 23 août, qu’ils soient de biologie moléculaire, antigéniques ou sérologiques, et ce conformément au cahier des charges (version 3 du 19 août 2021)... - Lire ce document


Bouchra Meddah : « Le personnel de la santé est en cours de formation à la gestion du vaccin Pfizer-BioNTech » - 23/08/2021 - Le matin - Maroc

Le vaccin Pfizer-BioNTech, qui vient de s’ajouter aux différents sérums utilisés dans la campagne de vaccination nationale, impose une logistique spéciale notamment au niveau de la chaine de froid. Quelle organisation logistique le ministère a-t-il mis en place pour assurer le bon déploiement de ce vaccin ? Le point avec Pr. Bouchra Meddah, Directrice du médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé... - Lire ce document


Tests salivaires : Les pharmaciens ne lâchent pas prise et organisent la contre-attaque - 09/08/2021 - La Presse - Maroc

Une vague de colère a déferlé sur le Net suite à l’annonce par le ministère de la Santé du retrait des tests salivaires des pharmacies marocaines. Les pharmaciens préparent une riposte à la décision de la tutelle.
La question de la disponibilité des tests salivaires continue de déchaîner les passions. L’annonce par le ministère de la Santé du retrait de ses tests, privilégiant de facto les tests PCR à cette alternative, a suscité un tollé sur le Net. Pour les internautes, le constat est clair : la tutelle a cédé aux lobbys des laboratoires médicaux qui, grâce à cette décision, se retrouvent en situation de monopole. Les pharmaciens, de leur côté, s’activent pour trouver une parade à la décision du ministère... - Lire ce document


Baisse des prix des médicaments : Une nouvelle liste publiée - 14/07/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

La liste de 88 médicaments concernés a été publiée au Bulletin officiel du 28 juin 2021. Dans cette liste figurent des antalgiques, des antitussifs, des anti-inflammatoires, des antihypertenseurs, des médicaments d’oncologie… La baisse la plus importante concerne le médicament Tygacil 50 mg poudre pour perfusion IV boîte de 10 flacons de 5 ml qui est utilisé dans le traitement des infections compliquées de la peau et des tissus mous ainsi que des infections intra-abdominales compliquées. Le prix de ce médicament est passé de 4.856 DH à 3.321 DH, ce qui représente une baisse de 1535 DH. On peut également citer le médicament Olipat 100 mg poudre injectable boîte de 1 flacon qui est désormais vendu à 1.866 DH au lieu de 2.206 DH, soit une baisse de 340 DH. En revanche, 7 médicaments ont vu leur prix augmenter. - Lire ce document


La DMP interpellée par le Parlement : La mission exploratoire a mis à nu des failles qui perdurent - 08/07/2021 - Libération - Maroc

Système informatique opaque, dépendance à l’égard de certaines sociétés pharmaceutiques, prix des médicaments élevés, ruptures d’approvisionnement en médicaments, difficultés en matière d’inspection et de contrôle,… telle est la situation du secteur des médicaments et de la pharmacie décrite par les membres de la mission exploratoire temporaire à propos de la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP) au sein du ministère de la Santé, qui ont présenté un rapport, ce mercredi 7 juillet en présence du ministre de la Santé, sur la situation financière et administrative de la DMP et ses rapports avec les firmes pharmaceutiques ainsi que son respect des dispositions de la loi N°17.04 formant Code du médicament et de la pharmacie. - Lire ce document


[Interview avec la Représentante de l'OMS au Maroc] « Il faut veiller à doter l’Agence nationale de médicaments des moyens nécessaires pour réaliser un travail de qualité » - 07/07/2021 - L'opinion - Maroc

Le ministère de la Santé s’apprête à redéfinir la politique pharmaceutique du Maroc, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé, dont vous êtes la Représentante. Quel est votre apport à cette initiative ?
Le rôle de l’OMS est entre-autres d’accompagner la formulation des politiques de santé, à la demande des gouvernements, et de s’assurer que les recommandations, normes et standards internationaux sont pris en considération dans ces politiques... - Lire ce document


Voici la liste des médicaments dont les prix ont été révisés - 07/07/2021 - Le matin - Maroc

Dans une décision publiée au Bulletin Officiel du 28 juin 2021, le ministère de la Santé dresse une liste de médicaments dont les prix ont connu une révision. Ainsi, les prix de 88 médicaments ont été revus à la baisse, tandis que 7 médicaments ont vu leur prix augmenter.
Par exemple, le médicament Tenormine, utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle et de certains troubles du rythme cardiaque, a connu une baisse de plus de 30%. Voici la liste des médicaments dont les prix ont connu une baisse... - Lire ce document


Chambre basse : La mission exploratoire décortique les points noirs de la Direction du Médicament - 07/07/2021 - Hespress - Maroc

Si à la présentation du rapport de la mission exploratoire parlementaire (Chambre des représentants) sur la politique des médicaments, plusieurs pistes ont été identifiées en vue d’améliorer l’accès des citoyens aux médicaments, d’autres, ont par contre, révélé des faits choquants sur ce secteur qui concerne directement la sécurité sanitaire des Marocains.
En effet, en ce jour de mercredi 7 juillet 2021 et sous la thématique « les travaux de la Direction du médicament, sa situation financière et administrative, et ses relations avec les laboratoires pharmaceutiques » les résultats de la mission exploratoire présidée par la députée ittihadie du groupe de l’USFP Parlement fédéral, Ibtisam Merras, ont été présentés au sein de la Commission des secteurs sociaux de la Première Chambre, en présence du ministre de la Santé Ait Taleb... - Lire ce document


Vaccins-Médicaments : Le Maroc sur la voie de l'autosuffisance - 07/07/2021 - Hespress - Maroc

Prochainement, le Maroc n’aura plus besoin de passer commande de vaccins anti-covid ailleurs. Lundi 5 juillet, le Roi Mohammed VI a présidé la signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid-19 et autres vaccins.
Face à une course acharnée au vaccin, ce projet s’inscrit dans le cadre de la volonté du Roi Mohammed VI de doter le Royaume de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées, dédiées à la fabrication de vaccins anti covid-19 et autres vaccins au Maroc et atteindre une certaine « souveraineté vaccinale »... - Lire ce document


Layla Laassel Sentissi, directrice exécutive de la FMIIP : « Le projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid-19 donnera une forte impulsion à l’industrie pharmaceutique et aux biotechnologies » - 06/07/2021 - Le matin - Maroc

Pour Layla Laassel Sentissi, le lancement du projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid-19 et d’autres vaccins confirme le statut pionnier du Maroc dans les industries pharmaceutiques au niveau africain.
La directrice exécutive de Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP) estime que la signature des conventions relatives à ce projet phare « est un événement très important et en tant que Marocains on ne peut qu’être fiers de toutes les décisions prises dans le cadre de la gestion de la pandémie. C’est encore une Décision Royale qui vient à la suite de toutes les autres décisions prises »... - Lire ce document


Un nouveau virage stratégique - 06/07/2021 - Al Bayane - Maroc

La société pharmaceutique marocaine Sothema commencera bientôt à produire 5 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm Covid-19 et lancera également la production d’autres vaccins. Avec le lancement de ce projet de grande envergure, le groupe pharmaceutique marocain devrait profiter de ce nouveau virage stratégique afin de bénéficier d’une compensation financière.
Le Maroc aura ses propres installations de production de vaccin anti-Covid et autres vaccins. La production se fera en partenariat avec Sinopharm et Recipharm et, côté marocain, de Sothema... - Lire ce document


Les Marocains vaccinés au Sinopharm et à l’AstraZeneca indésirables sur le Vieux Continent - 02/07/2021 - Libération - Maroc

Les conditions d’accès à l’Union européenne étaient drastiques avant la pandémie. Elles le sont encore plus pendant. Il n’y a pas que l’océan et les procédures du visa Schengen qui séparent les citoyennes et citoyens marocains du Vieux Continent. Même la vaccination n’arrange rien. Pourtant, elle aurait dû. Et pour cause, comme relayé par l’AFP, l’Union européenne, via son Agence européenne des médicaments (EMA) refuse d'autoriser l’accès sur son sol aux personnes vaccinées par la version indienne du vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca (Covishield).
Selon le communiqué de l’EMA, des différences avec l’original auraient été constatées. «Même s’il utilise une technologie de production analogue à celle du Vaxzevria (le vaccin d’AstraZeneca), le Covishield en tant que tel n’est actuellement pas approuvé par l’UE», a déclaré l’EMA ce mercredi. L’explication est principalement à chercher du côté des conditions de fabrication du vaccin Covishield, antidote à moindre coût. “Le fait est que les vaccins sont des produits biologiques. Des différences infimes dans les conditions de fabrication peuvent entraîner des différences dans le produit final. La législation européenne exige donc que les sites de fabrication et le processus de production soient évalués et approuvés dans le cadre du processus d’autorisation», a précisé l’Agence... - Lire ce document


Lancement des premiers ateliers sur l'élaboration de la politique pharmaceutique nationale - 25/06/2021 - Hespress - Maroc

Le Ministère de la Santé lance les Premiers Ateliers sur l’élaboration de la Politique Pharmaceutique Nationale du Maroc.
Le Ministre de la Santé, Professeur Khalid Ait Taleb, et la représentante de l’Organisation mondiale de la santé « OMS » au Maroc, Maryam Bigdeli, ont présidé le lancement des Premiers Ateliers sur l’élaboration de la Politique Pharmaceutique Nationale 2021-2025, vendredi 25 juin 2021... - Lire ce document


Lancement des premiers ateliers sur l’élaboration de la Politique Pharmaceutique Nationale 2021-2025 - 25/06/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le Ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, et la représentante de l’OMS au Maroc, Maryam Bigdeli, ont présidé ce vendredi 25 juin le lancement des Premiers Ateliers sur l’élaboration de la Politique Pharmaceutique Nationale 2021-2025.
Cet événement s’inscrit dans le cadre du partenariat entre le ministère et l’OMS, suite à l’annonce du lancement officiel du plan de travail de renouvellement de la politique pharmaceutique nationale pour la période entre 2021 et 2025, et ce en application des instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour la mise en œuvre du projet national relatif à la généralisation de la couverture sociale, ainsi que l’accélération de l’activation de l’Assurance Maladie Obligatoire durant la période entre 2021 et 2022... - Lire ce document


Baisse des prix : La Santé publie une nouvelle liste de 46 médicaments - 21/06/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

La baisse des prix des médicaments se poursuit. Le ministère de la santé a publié dans le Bulletin officiel n° 4087 du 10 juin une nouvelle liste de médicaments dont les prix ont baissé.
Cette baisse concerne principalement des médicaments prescrits dans le traitement de l’hypertension artérielle, la polyarthrite rhumatoïde, le traitement de la maladie de Crohn, la rhinite allergique… Parmi ces médicaments, Anginib 100 mg comprimé pelliculé boîte de 30 qui est un antagoniste de l’angiotensine II qui est utilisé dans le traitement de l’hyper- tension, est proposé à 148 DH au lieu de 150 DH... - Lire ce document


Industrie pharmaceutique : Appels à promouvoir le Made in Morocco - 19/06/2021 - Hespress - Maroc

Quand le Maroc s’est retrouvé en rupture de stock des masques au tout début de la pandémie ou encore quand il a eu à s’engager dans la course mondiale au vaccin pour s’approvisionner et lancer sa campagne de vaccination, le « Made In Morocco » a été au centre du tous les débats et dans la plupart des secteurs vitaux.
Aujourd’hui, les acteurs de l’industrie pharmaceutique cherchent à persuader le gouvernement de promouvoir les investissements dans le secteur des médicaments et de booster la fabrication locale, afin de contribuer au développement économique, comme recommandé par le Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement... - Lire ce document


Industrie pharmaceutique : Difficultés de concertation entre les opérateurs et leur tutelle - 17/06/2021 - Medias24 - Maroc

Les opérateurs de l'industrie pharmaceutique se sont entretenus avec le chef du gouvernement sur "des sujets d’intérêt commun". Il était question de réformes réglementaires urgentes demandées par la profession mais qui ne trouvent pas écho chez le ministère de la santé. Eclairage.
Les industriels pharmaceutiques, représentés par la Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation Pharmaceutiques (FMIIP), sont allés à la rencontre du chef du Gouvernement Saâd-Eddine Elotmani, ce vendredi 11 juin afin « d’examiner les sujets d’intérêt commun« ... - Lire ce document


Débat sur une initiative nationale de fabrication des vaccins - 16/06/2021 - Al Bayane - Maroc

L’avenir de la recherche vaccinale au Maroc a été au centre de la huitième édition de la Journée internationale de la biotechnologie médicale, tenue sous le thème « Quelle stratégie post-Covid-19: vers le développement d’un vaccin humain au Maroc? », mardi à Rabat.
Le débat, organisé à l’initiative du laboratoire de biotechnologie médicale de Rabat, avait pour objectif principal de développer une initiative de développement et de fabrication de vaccins au Maroc, qui permettra au marché national de disposer de ces produits dans les meilleures conditions (coût et délais) et d’ériger le Royaume en un pôle biotechnologique aux plans régional et continental... - Lire ce document


Psychotropes : L’ordonnance sécurisée bientôt au Maroc - 25/05/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le président du CNOP a saisi le ministre de la santé sur la vente des dispositifs médicaux et des compléments alimentaires hors du circuit légal.
La délivrance et la prescription des psychotropes au Maroc seront bientôt soumises à des règles plus strictes avec la mise en place de l’ordonnance sécurisée qui est infalsifiable. Le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), Hamza Guedira, nous a confié avoir reçu, lundi 24 mai un projet de circulaire de la part du ministère de la santé où il devra donner son avis sur cette nouvelle mesure... - Lire ce document


Moderna fournira jusqu'à 500 millions de doses à Covax - 03/05/2021 - L'opinion - Maroc

La société de biotechnologie américaine Moderna a donné son accord pour fournir jusqu'à 500 millions de doses de son vaccin contre le Covid-19 à l'initiative dite "Covax", afin de stimuler l'effort mondial de vaccination, rapporte lundi le quotidien Bloomberg... - Lire ce document


Ali Sedrati : "Le Maroc dispose de tout pour concevoir un vaccin anti-Covid-19" - 29/04/2021 - Maroc Hebdo - Maroc

Entretien avec Ali Sedrati, président de la fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP).
Signataire d’une convention avec les autorités pour l’institution d’un nouvel institut de formation professionnelle spécialisée dans les métiers de l’industrie pharmaceutique, la fédération sectorielle porte de grandes ambitions notamment dans l’accompagnement du chantier de la couverture médicale universelle... - Lire ce document


Industrie pharmaceutique : Des ambitions toujours plus grandes - 29/04/2021 - Maroc Hebdo - Maroc

L’industrie pharmaceutique fait, depuis les années 1960, partie des fleurons de l’économie nationale. Mais les professionnels souhaitent la développer davantage, alors que de nombreux obstacles la freinent depuis quasiment trente ans.
Assurément, le Maroc peut être fier aujourd’hui de son industrie pharmaceutique, qui de l’avis général des spécialistes compte parmi les plus à la pointe du monde arabe et d’Afrique. Chose que l’on a notamment pu constater au cours de cette pandémie de Covid-19, puisqu’à rebours des pays de la région le Royaume n’a par exemple pas eu à importer l’hydroxychloroquine et l’azithromycine pour traiter ses malades, étant donné que les laboratoires marocains euxmêmes en produisent (pour le marché national tant que pour ceux de l’étranger)... - Lire ce document


Recherches biomédicales : le décret d’application publié au B.O - 26/04/2021 - L'opinion - Maroc

Le décret 2.20.326 portant application des dispositions de la loi 28-13 sur la protection des personnes participant aux recherches biomédicales est désormais publié au dernier Bulletin Officiel du 16 avril 2021.
Adopté en mars dernier en Conseil de gouvernement, ce texte devrait permettre non seulement d’organiser et d’encadrer la recherche et les essais cliniques au Royaume, mais aussi de soutenir la mise en place d’un écosystème qui leur sera dédié... - Lire ce document


La blockchain et l’intelligence artificielle au service de l’assurance-maladie - 22/04/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

La santé n’est pas seulement un bien individuel, mais aussi un bien collectif, d’autant que les ressources sont limitées.
Il convient donc que l’utilisation de ces ressources soit à la fois efficiente et équitable pour faire face à une demande importante et croissante. Le nouveau plan stratégique quinquennal de l’Organisation mondiale de la santé vise à garantir qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficie de l’accès à la couverture médicale Universelle, un milliard de personnes supplémentaires soit protégés contre la maladie et un milliard de personnes supplémentaires jouit d’un meilleur état de santé. Pour atteindre cet objectif, différents types de solutions sont nécessaires et tous les moyens et supports disponibles doivent être employés... - Lire ce document


Le ministère public saisi pour mettre fin à la vente de médicaments sur internet - 18/04/2021 - Medias24 - Maroc

Plusieurs réunions ont été tenues, entre la direction de la Pharmacie et du médicament (DMP) et le ministère public, permettant d'enclencher un processus pour mettre fin à la vente illégale des médicaments, sur internet, notamment les réseaux sociaux.
Le ministère public a été saisi pour sévir contre toute opération de vente illicite de médicaments sur internet, notamment les réseaux sociaux... - Lire ce document


Pharmaceutique : Signature d’une convention pour la création d’un institut de formation professionnelle dédié - 16/04/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Un Institut de formation professionnelle dans les métiers de l’industrie pharmaceutique verra bientôt le jour.
En effet, une cérémonie de signature d’une convention cadre pour la création de ce centre a été présidée ce vendredi à Casablanca par Saaid Amzazi, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur de la Formation Professionnelle et de la Recherche Scientifique, Porte-parole du Gouvernement, Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, Chakib Alj, Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et Ali Sedrati, Président de la Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation Pharmaceutiques (FMIIP). Les détails... - Lire ce document


Organisation mondiale de la santé : qui est Hassan Sefrioui, le nouveau membre du DTAG ? - 14/04/2021 - Les Eco - Maroc

C’est une fierté nationale : Dr. Hassan Sefrioui, directeur et conseiller senior de la Fondation MAScIR (Moroccan foundation for advanced science, innovation and research) a été nommé membre du DTAG (Diagnostic and technical advisory group) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la période 2021-2023.
Cet organe a été créé par l’OMS en réponse au besoin urgent de nouveaux outils de diagnostic améliorés pour certaines maladies infectieuses spécifiques. Le DTAG et ses groupes de travail transversaux aident l’OMS à examiner et à hiérarchiser les besoins en diagnostic, à définir les cas d’utilisation et les profils de produits cibles (PPT) et à faciliter le développement et la validation des tests... - Lire ce document


Généralisation de la protection sociale : le roi préside la cérémonie de lancement à Fès - 14/04/2021 - Les Eco - Maroc

Le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé mercredi au Palais Royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale et de signature des premières conventions y afférentes.
Ce chantier Royal, qui bénéficiera dans un premier temps aux agriculteurs, artisans et professionnels de l’artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU), au régime de l’auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité, devra s’étendre, dans un second temps, à d’autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens... - Lire ce document


Covid : essais prometteurs du traitement de Regeneron pour réduire les risques d'infection au sein d'une famille - 12/04/2021 - Le matin - Maroc

Le laboratoire américain Regeneron et son partenaire suisse Roche ont dévoilé lundi de nouveaux résultats d'essais cliniques prometteurs pour un cocktail expérimental destiné à réduire le risque d'infection au Covid-19 au sein de ménages où une personne est touchée par la maladie.
Les essais de phase 3, qui correspondent à la phase la plus avancée des études cliniques, menés pour évaluer l'association du casirivimab et de l'imdevimab au sein de ménages où une personne a été infectée, ont atteint leur objectif primaire et principaux objectifs secondaires, a indiqué le laboratoire américain dans un communiqué... - Lire ce document


Pharmaciens d’Officine : Composition du Bureau National du SPOT - 10/04/2021 - L'économiste maghrébin - Maroc

Le Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie (SPOT) a tenu le 03 avril 2021 son Congres national électif et son Assemblée Générale Ordinaire.
Le nouveau Bureau National du Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie (SPOT) pour le mandat 2021-2024 est composé comme suit... - Lire ce document


Université Mohammed VI des sciences de la santé - Deux nouvelles formations aux métiers de l’industrie pharmaceutique - 09/04/2021 - Le matin - Maroc

«Chef de projet pharma» et «Directeur regional pharma» sont les deux nouvelles formations disponibles à la Faculté de pharmacie de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS). L’objectif de ces cursus est de répondre aux nouveaux enjeux du secteur de l’industrie du médicament.
La Faculté de pharmacie de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé vient de lancer deux nouvelles formations universitaires innovantes. Premières à l’échelle nationale et africaine, ces formations sont centrées sur les métiers de l’industrie pharmaceutique destinés aux professionnels de la santé, cadres de l’industrie pharmaceutiques ainsi qu’aux lauréats des écoles de commerce et de gestion, qui souhaitent développer de nouvelles compétences, et améliorer leur efficacité... - Lire ce document


Production de vaccins : Le Maroc, la Chine et l’UE. Le Royaume veut devenir un producteur continental dans un projet nécessitant un montage financier particulier - 31/03/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le Maroc ambitionne de devenir grand producteur de vaccin et ne s’en cache pas. L’épisode de l’épidimie de la Covid-19 et la course mondiale à la production de vaccin ont accéléré ce projet. Dans ce sens, il existe une véritable stratégie nationale pour atteindre cet objectif au cours de cette décennie. Si le Maroc produit déjà des vaccins notamment ceux prêts à l’emploi en seringue, l’objectif est de parvenir à une autosuffisance au niveau local et répondre à une demande croissante au niveau africain concernant certaines maladies. Ainsi, l’expérience technique marocaine devra faire appel à un transfert de technologie d’un côté mais également s’appuyer sur des sources de finances solides. C’est d’autant plus vrai qu’il existe déjà plusieurs pistes d’investissements. Le projet phare est celui de la création d’une plate-forme au niveau de la cité Tanger Tech qui entre dans le contexte de l’accord stratégique multifactoriel, politique et étatique du Maroc avec le laboratoire chinois Sinopharm prévoyant notamment un transfert de technologie... - Lire ce document


Johnson & Johnson annonce un accord pour fournir à l’Afrique 400 millions de doses de vaccin - 30/03/2021 - Al Bayane - Maroc

Le laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson a annoncé lundi avoir conclu un contrat avec l’Union africaine (UA) pour fournir jusqu’à 400 millions de doses de son vaccin contre la Covid-19 aux pays du continent.
Johnson & Johnson a déclaré avoir conclu un accord avec l’African Vaccine Acquisition Trust (AVAT) pour que 220 millions de doses de vaccin soient livrées à partir du troisième trimestre de 2021... - Lire ce document


Vaccin Sputnik V : Toujours pas d’accord commercial signé entre le Maroc et la Russie - 30/03/2021 - Hespress - Maroc

Une première livraison du vaccin Russe, Sputnik V, devait se faire en cette fin du mois de mars, avait affirmé par le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb il y a quelque semaines. Cela dit, aucune trace du vaccin russe jusqu’à présent, alors que la campagne de vaccination au Royaume marque le pas et le manque de vaccins commence à se faire sentir.
Les premières commandes passées et livrés au Maroc en janvier 2021 par le Chinois Sinopharm et le suédo-britannique AstraZeneca (8,5 millions de doses au total, 2,5 Sinopharm et 6 AstraZeneca) ont permis de vacciner plus de 4 millions de Marocains cibles par la campagne de vaccination anti-covid (personnels de santé, personnes âges de + 65 …)... - Lire ce document


Après une mise à jour de ses données, AstraZeneca annonce que son vaccin est efficace à 76% - 25/03/2021 - Le matin - Maroc

Le vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca est efficace à 76% contre les cas symptomatiques, a annoncé jeudi le laboratoire suédo-britannique, après une mise à jour de ses données issues d'un essai clinique aux Etats-Unis, au Pérou, et au Chili.
Le laboratoire a également annoncé que l'efficacité de son vaccin était de 100% pour prévenir les cas graves de Covid-19, un chiffre similaire à celui annoncé précédemment... - Lire ce document


Répondre aux besoins de l’industrie pharmaceutique - Mastère de l'université Mohammed VI des sciences de la santé sur le contrôle des médicaments - 23/03/2021 - Maroc Hebdo - Maroc

La Faculté de Pharmacie de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) vient de lancer un mastère professionnel «Contrôle Qualité des médicaments » en partenariat avec l’Association pour les produits propres et parentéraux (A3P), dans le but de contribuer à la formation des cadres de l’industrie du médicament.
«La garantie de la qualité des produits pharmaceutiques, fabriqués localement ou importés, est fondamentale dans tout système de soins de santé : un produit de mauvaise qualité met en péril la vie des citoyens d’un pays donné», a rappelé le Professeur Chakib Nejjari, président de l’UM6SS. De son côté, Yasmine Lahlou-Filali, présidente de l’A3P Maroc, a indiqué que le contrôle qualité dans l’industrie pharmaceutique est essentiel pour apporter aux patients les produits thérapeutiques sûrs dont ils ont besoin... - Lire ce document


Résultats prometteurs pour le cocktail anti-Covid des laboratoires Roche et Regeneron - 23/03/2021 - Libération - Maroc

Le groupe pharmaceutique suisse Roche a dévoilé mardi des résultats d'essais cliniques prometteurs pour le cocktail expérimental de traitements associant les médicaments casirivimab et imdevimab, sur lequel il collabore avec le laboratoire américain Regeneron pour les patients non-hospitalisés.
Les données d’une étude en phase III ont mis en évidence une réduction de 70% des hospitalisations ou des décès chez les patients atteints de la maladie, a indiqué le groupe suisse dans un communiqué. Les données ont également fait ressortir une réduction de la durée des symptômes de quatre jours, les ramenant de 14 à 10 jours, a précisé Roche. Ce volant des essais cliniques, qui se concentrait sur les patients à haut risque, évaluait les traitements en dosage de 2.400 mg et 1.200 mg, a-t-il détaillé.
Ce traitement expérimental est la seule association d'anticorps monoclonaux qui conserve sa puissance contre les grands nouveaux variants qui sont en train d'émerger, a affirmé le laboratoire suisse dans le communiqué... - Lire ce document


Les fermetures de pharmacies se multiplient - 26/02/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le ministère de la santé a baissé récemment les prix de plusieurs médicaments. Les listes ont été publiées au Bulletin officiel (BO) n° 6958 du 4 février 2021 et le BO n° 6962 du 18 février. La baisse des prix qui a lieu pratiquement chaque mois a fortement impacté la situation financière des pharmacies. Le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, Hamza Guedira, rappelle que cette baisse est le résultat du décret n° 2-13-852 relatif aux modalités de fixation du prix de vente des médicaments qui est entrée en vigueur en 2014. Ce dernier reproche le fait que le texte ait été adopté sans établir une étude préalable d’impact sur le secteur, ce qui aurait pu limiter les dégâts. Selon le président de l’Ordre des pharmaciens, un nombre important de pharmaciens d’officine sont en difficulté. «Actuellement, 5.000 pharmacies ont une activité très modeste et ont du mal à s’en sortir. - Lire ce document


Maroc : Le Ministère de la santé annonce la baisse des prix de nombreux médicaments - 24/02/2021 - Hespress - Maroc

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a annoncé la baisse des prix de certains médicaments génériques qui se vendent dans les pharmacies du Maroc. Parmi les médicaments concernés par la baisse des prix se trouvent ceux du cancer. La liste des 52 médicaments a été publiée au Bulletin officiel du 18 février 2021. Cette décision intervient après avoir pris connaissance des demandes formulées par les différentes parties concernées. Ci-après la liste dont le prix public de vente a été révisé. - Lire ce document


Danone lance une initiative pour lutter contre les carences en fer et en vitamine D chez les enfants - 23/02/2021 - Le matin - Maroc

Un retard de croissance physique, un quotient intellectuel faible ou encore un manque de concentration à l’école…les conséquences des carences en fer et en vitamine D chez les enfants sont très lourdes. Pour aider les familles à faire face à ce phénomène, Danone vient de dévoiler sa nouvelle initiative. Il s’agit d’une gamme de produits laitiers fortifiés en fer et en vitamine D destinés aux enfants et accessibles à partir d’1DH. En voici les détails. - Lire ce document


L’UE vers le financement d’une unité de production de vaccins au Maroc dédiée à l’Afrique - 19/02/2021 - Hespress - Maroc

Si le partenariat avec l’Afrique a été clairement identifié par l’Union européenne (UE) comme l’une des principales priorités, la propagation pandémie de COVID-19 des deux côtés des rives, pourrait cependant mettre en péril une coopération plus étroite. Le vaccin étant l’une des solutions premières pour l’éradication de ce fléau, l’UE dans ce contexte et afin de remédier à cela envisagerait sérieusement selon un porte-parole de la Commission européenne, une participation au financement d’une unité de production de vaccins au Maroc dédiée à l’Afrique. - Lire ce document


Genève: Le Maroc désigné représentant de la circonscription africaine à UNITAID - 17/02/2021 - Hespress - Maroc

Le Maroc a été désigné par acclamation à Genève en tant que représentant de la circonscription africaine au sein du Conseil Administratif de l’Organisation internationale pour la lutte contre les maladies transmissibles (UNITAID). Cette décision a été annoncée lors d’une réunion, mardi, du Groupe des Ambassadeurs africains à Genève, au cours de laquelle l’ambassadeur de la République Centrafricaine, agissant en sa qualité de coordinateur du Groupe africain sur les questions de la santé, a présenté les résultats de la réunion des ambassadeurs des États parties du Mémorandum de l’Accord d’Adhésion à UNITAID, tenue le 05 février. - Lire ce document


Industrie pharmaceutique : Financer l’innovation, un gage de souveraineté sanitaire - 12/02/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

L’industrie pharmaceutique au Maroc s’oriente vers l’innovation et la recherche. Ce secteur vital pour la sécurité sanitaire de notre pays a aussi l’ambition de se développer à l’international tout en continuant de contribuer à l’économie en tant que levier de croissance. De plus, le médicament devient un axe stratégique de la politique industrielle du pays. Ce secteur dispose donc d’un potentiel grandissant et nécessite un accompagnement financier plus adapté, particulièrement dans le contexte actuel de la Covid-19 où la course vers la recherche et développement est au cœur de la bataille. - Lire ce document


Après AstraZeneca, le Maroc maintient l’utilisation du vaccin Sinopharm chez les plus de 60 ans - 09/02/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le ministère de la santé vient d’annoncer ce lundi le maintien de l’utilisation du vaccin Sinopharm chez les personnes âgées de 60 ans et plus. Cette décision fait suite à une réunion du Comité national scientifique ad hoc pour l’élaboration de la stratégie vaccinale contre le Sars-Cov-2. Le Comité a ainsi apporté ses conclusions concernant l’efficacité et la sécurité de ce vaccin. Dans son avis, le Comité signale que le vaccin anti-Covid développé par Sinopharm a obtenu l’autorisation d’utilisation, sans limitation d’âge à 60 ans par plusieurs pays. - Lire ce document


Marché du médicament : l’avis bien critique du Conseil de la Concurrence - 08/02/2021 - Hespress - Maroc

Le Conseil de la Concurrence (CC) a récemment rendu public un avis relatif à la situation de la concurrence dans le marché du médicament au Maroc. Détails de l’analyse de la concurrence L’avis du Conseil de la concurrence relatif à la situation de la concurrence du marché du médicament au Maroc a précisé que le pourcentage de médicaments proposés sur le marché non remboursable est d’environ 41%. Ainsi, ces données constituent un obstacle financier empêchant le patient d’accéder au médicament, sachant qu’il supporte à l’origine une partie de ses frais médicaux, qui s’élèvent à environ 49%. - Lire ce document


Lutte contre la Covid-19 : Quel rôle pour le pharmacien dans la campagne nationale de vaccination ? - 08/02/2021 - Le matin - Maroc

La Société marocaine pour la valorisation de l’acte officinal (SMVAO) a organisé récemment un webinaire pour expliquer l’importance du rôle que peuvent jouer les pharmaciens d’officine pour le bon déroulement de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19. Les pharmaciens font partie des premiers bénéficiaires de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19. En effet, depuis son lancement le 29 janvier dernier, ils y ont adhéré pleinement et se sont massivement vaccinés. - Lire ce document


Soins néphrologiques : Diaverum annonce l’acquisition du centre d’hémodialyse d’Agadir - 08/02/2021 - Le matin - Maroc

Diaverum, groupe spécialisé dans la prise en charge de l’insuffisance rénale, poursuit son développement au Maroc. Après une première implantation établie en 2019 à Marrakech, le groupe vient d’annoncer l’acquisition du Centre d’Hémodialyse d’Agadir (C.H.A). - Lire ce document


Programme Covax : Le Maroc recevra 1.881.600 doses du vaccin d’AstraZeneca - 08/02/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié les premières prévisions de distribution des vaccins aux pays participants au programme Covax. Rappelons que ce programme a été conçu pour garantir un accès équitable aux vaccins anti-Covid. Les pays participants devront recevoir les doses de vaccin durant les prochains mois. Selon le document, il est prévu une distribution indicative de 240 millions de doses de vaccin AstraZeneca/Oxford, sous licence du Serum Institute of India (SII), 96 millions de doses du vaccin AstraZeneca/Oxford, dans le cadre du contrat d’achat anticipé entre Gavi, l’Alliance du vaccin et AstraZeneca pour les deux premiers trimestres de 2021 et 1,2 million de doses promises du vaccin Pfizer-BioNTech. - Lire ce document


Andrew Pollard : "Notre vaccin a une efficacité élevée contre le Covid-19" - 03/02/2021 - Maroc Hebdo - Maroc

Le vaccin AstraZeneca, développé par le laboratoire britannique éponyme et l’université d’Oxford, est actuellement autorisé dans plusieurs pays, dont le Maroc. Dans cet entretien exclusif, le Pr. Andrew Pollard, directeur d’Oxford Vaccine Group et responsable de l’équipe chargée des essais du vaccin AstraZeneca/Oxford, évoque son degré d’efficacité, les principaux résultats des premiers essais cliniques, l’usage d’un vecteur viral pour sa conception, ses effets secondaires, ainsi que l’immunité collective. - Lire ce document


Traitement de la fertilité : Plusieurs médicaments exonérés de la TVA à l’importation - 02/02/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Certains médicaments destinés au traitement de la fertilité sont exonérés de la TVA à l’importation et ce conformément à l’article 6 de la loi de Finances pour l’année budgétaire 2020. La liste des médicaments éligibles à cet avantage, fixée par l’arrêté conjoint du ministre de la santé et du ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, figure en annexe de la circulaire n° 6160/211 du 27 janvier 2021. - Lire ce document


Le mystère de la 11ème dose d’AstraZeneca reste entier - 02/02/2021 - Libération - Maroc

Contraintes logistiques, coût hypothétique et formation spécifique Jusqu’à présent, la campagne de vaccination est lancée sur de bons rails. Au moment où l’on écrit ses lignes, 200.081 personnes ont été vaccinées selon le ministère de la Santé, en privilégiant, bien évidemment, les seniors, le corps enseignant et le personnel soignant âgés de plus de 40 ans ainsi que les autorités publiques. Mais comme il était écrit que rien ne se fera sans accroc en cette tumultueuse période de crise sanitaire, un bémol pointe le bout de son nez. Si la fiche technique publiée par le ministère de la Santé indique que le vaccin Astrazeneca, à la différence de celui de Sinopharm, a été livré en flacons multi-doses, contenant une dizaine chacun, il semblerait que le compte n’y soit pas, ou plutôt qu’il y ait un surplus dans chaque flacon. - Lire ce document


Le choix judicieux des vaccins de Sinopharm et d'AstraZeneca - 01/02/2021 - Maroc Hebdo - Maroc

Explications du Dr Said Afif, membre du comité chargé de la stratégie de vaccination anti-covid. Depuis que le Maroc a annoncé avoir passé des commandes pour les vaccins de Sinopharm et d’AstraZeneca, les questions ont fusé de partout. Notamment sur la fiabilité et l’efficacité des deux vaccins et leurs effets secondaires. Mais aussi sur les résultats des tests cliniques menés aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. - Lire ce document


Warning du Centre antipoison : « M’khinza » : Attention danger ! : Certaines plantes fréquemment utilisées peuvent constituer une source d’intoxication - 26/01/2021 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

C’est le cas de l’ansérine (nom scientifique : Chenopodium ambrosioides L) appelée communément M’khinza (darija). Cette plante pousse actuellement au Maroc dans les champs incultes, sur les bords des chemins mais aussi dans les lieux abandonnés. Elle est appliquée depuis l’antiquité pour ses vertus médicinales (antipyrétique, antalgique, hémostatique et antispasmodique). Ainsi comme le relève le dernier numéro de la revue Toxicologie Maroc, elle est utilisée surtout chez l’enfant, comme antipyrétique, vermifuge et antispasmodique. Néanmoins, il faut signaler que son usage peut s’avérer dangereux. - Lire ce document


L’idée de diversifier les sources d’acquisition d’un vaccin de plus en plus préconisée - 19/01/2021 - Hespress - Maroc

Les autorités au Maroc qui avaient annoncé l’arrivée en décembre de 65 millions de doses du vaccin du géant pharmaceutique chinois Sinopharm et du britannique AstraZeneca/Oxford pour inoculer « 25 millions » de Marocains selon le ministre de la Sante Khalid Ait Taleb, ont dû ravaler leurs ardeurs vues que le Royaume reste toujours dans l’expectative d’éventuelles livraisons qui étaient normalement prévues, selon leurs bons dires, pour décembre. - Lire ce document


Vaccin anti-covid : Pourquoi le Maroc a changé de fournisseur ? - 19/01/2021 - Hespress - Maroc

Le 18 septembre 2020, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, avait procédé à la signature d’un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid-19 produits par la Société ‘R-Pharm’, sous licence du groupe AstraZeneca. Le but était de sécuriser l’approvisionnement de notre pays en quantités suffisantes de vaccins. - Lire ce document


165 médicaments désormais remboursables par l'AMO - 05/01/2021 - Maroc Hebdo - Maroc

165 nouveaux médicaments viennent d’être intégrés dans le guide des médicaments remboursables au titre de l’assurance maladie obligatoire de base. Une bonne nouvelle pour les Marocains, particulièrement ceux atteints de maladies chroniques. Sur proposition de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), le ministre de la Santé a publié un arrêté ministériel portant intégration de 165 nouveaux médicaments dans le guide des médicaments remboursables, et ce, à partir de sa parution au Bulletin officiel. - Lire ce document


Industrie pharmaceutique : Novartis renforce sa présence au Maroc - 21/12/2020 - Eco Actu - Maroc

Novartis, parmi les leaders mondiaux de l’industrie pharmaceutique, a annoncé l’inauguration à Casablanca de ses nouveaux locaux dans le quartier de Sidi Maarouf. Implanté depuis 1996 dans la capitale économique, Novartis a fait du Maroc l’une de ses principales zones d’activité dans la région. - Lire ce document


Docteur Khalid Lahlou : "La pandémie du Covid-19 a mis en relief le rôle clé joué par l'ANAM" - 17/12/2020 - Maroc Hebdo - Maroc

Dans une interview exclusive, le patron de l’ANAM, Docteur Khalid Lahlou, revient notamment sur la polémique suscitée récemment par les agissements de certaines cliniques privées dans le cadre de la prise en charge des malades du Covid-19. - Lire ce document


« Le vaccin est la seule solution pour freiner la pandémie de la Covid-19 » : Entretien avec le Professeur Bouchra Meddah, directrice du Médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé - 15/12/2020 - Al Bayane - Maroc

La campagne massive de vaccination débutera incessamment au Maroc. Conformément aux hautes instructions de SM le roi Mohammed VI, cette campagne d’envergure sera gratuite pour tous les Marocaines et Marocains et aura aussi l’ambition de toucher la majeure partie de la population. Pour répondre à ces multiples interrogations, Al Bayane a contacté le Professeur Bouchra Meddah, directrice du Médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé. Ou en est le vaccin, comment dissiper les craintes de la population par rapport au vaccin, quelle population sera-t-elle ciblée ainsi que le taux de vaccination prévue, la pharmacienne de formation se livre sans détour. - Lire ce document


Après la pénurie, le marché de la vitamine C a tendance à se régulariser - 04/12/2020 - Hespress - Maroc

La demande en vitamine C ou encore le Zinc, utilisés dans le protocole thérapeutique contre la Covid-19 au Maroc, se fait toujours importante au niveau des pharmacies du Royaume. Si ce traitement n’est prescrit qu’aux patients atteints du virus, quelques citoyens s’en procurent en pensant qu’il peut les protéger contre le virus fantôme, chose qui est totalement fausse selon les experts. - Lire ce document


Publicité des médicaments sur les réseaux sociaux : Les pharmaciens condamnent - 04/12/2020 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

La publicité des médicaments sur les réseaux sociaux est une pratique qui est devenue courante sur les réseaux sociaux. La présidente du Conseil régional des pharmaciens d’officine du Sud (CRPOS), Saadia Motaouakkil, a adressé le 1er décembre 2020 une circulaire aux pharmaciens inscrits au tableau du CRPOS concernant cette pratique illégale. La présidente signale que plusieurs vidéos vantant les bienfaits de médicaments et de produits pharmaceutiques circulent sur les réseaux sociaux (WhatsApp, Facebook, Instagram, Tik Tok…). - Lire ce document


Déclaration rectificative : la procédure à suivre par les pharmaciens pour bénéficier de la convention signée avec la DGI - 02/12/2020 - Eco Actu - Maroc

Suite à la convention relative à la déclaration rectificative signée ce 5 octobre entre la DGI et les pharmaciens, la Confédération des syndicats pharmaciens du Maroc a explicité la démarche à suivre. Détails. Suite à la réunion du 30 novembre 2020 de la Confédération représentée par Dr Mohamed Lahbabi et Dr Amine Bouzoubaâ et l’Expert-comptable conseiller d’une part et avec les Responsables de la DGI d’autre part, il a été convenu que pour les pharmaciens dont une partie du chiffre d’affaire est basée sur les produits T3 et T4. Et par conséquence la marge se retrouve inférieure à 27% prévue par la convention, il faudra déposer une demande d’adhésion à l’amnistie prévue à l’article 247 dans le cadre de la convention. - Lire ce document


Le laboratoire « PHARMA 5 » réussit le renouvellement de son homologation - 23/11/2020 - Al Bayane - Maroc

Le premier laboratoire pharmaceutique marocain « PHARMA 5 » a réussi le renouvèlement de l’homologation Gulf Health Council (GHC) en 2020. La même homologation a été accordée au laboratoire « PHARMA 5 » en 2013, a annoncé le groupe, le jeudi 19 novembre 2020 dans un communiqué de presse. - Lire ce document


Pr Bouchra Meddah: - 23/11/2020 - Maroc Hebdo - Maroc

Pharmacienne spécialiste en pharmacie industrielle depuis 2007 et professeure de pharmacologie à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat depuis 2009, Pr Bouchra Meddah intègre le ministère de la Santé en l’an 2000 et gravit les échelons jusqu’à occuper son poste actuel. A cette dame, bosseuse infatigable, on confère aussi une lourde responsabilité, celle d’être inspectrice assermentée du ministère de la Santé. Dans cette interview exclusive, Pr Bouchra Meddah fait des révélations inédites sur les vaccins sélectionnés par le Maroc, qui vont être la base de la campagne de vaccination programmée incessamment, et sur leur efficacité et leur innocuité. - Lire ce document


Vaccin COVID-19 : l’Ordre des pharmaciens du Maroc adhère à la campagne de vaccination - 18/11/2020 - Hespress - Maroc

Lors d’une séance de travail consacrée à la stratégie de vaccination contre la Covid-19 présidée le 9 novembre dernier par le Roi Mohamed VI, le souverain a donné ses hautes orientations en vue du lancement, dans les prochaines semaines, d’une opération massive de vaccination contre la Covid-19. - Lire ce document


Prise en charge Covid-19 : L’ANAM dévoile la grille tarifaire des prestations - 16/11/2020 - Hespress - Maroc

Depuis que les cliniques privées ont commencé à prendre en charge les patients atteints de la Covid-19, l’opinion publique a été frappée par la tarification exorbitante pratiquée par ces établissements. Pour remédier à cela, l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) a publié la grille tarifaire des prestations relatives à la prise en charge de la Covid-19 dans le cadre de l’Assurance maladie de base (AMO). Encore faut-il qu’il y ait un contrôle rigoureux par le ministère de la santé quant au respect de ces tarifs par le secteur privé. - Lire ce document


Covid-19 : pourquoi l'industrie pharmaceutique marocaine va-t-elle si mal ? - 11/11/2020 - Eco Actu - Maroc

Les retombées de la crise sanitaire, notamment les pertes d’emploi, ne sont pas sans conséquence sur l’accès au soins et aux médicaments et par ricochet sur la santé des Marocains. Comment l’industrie pharmaceutique se porte-t-elle ? Quid des ruptures de stocks ? Quel avenir pour la production nationale ? Le point avec le Président de l’AMIP, Ali Sedrati. - Lire ce document


La création de la Fédération Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique validée par l’AMIP - 08/10/2020 - Hespress - Maroc

Les membres de l’Association Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique (AMIP) ont adopté à l’unanimité, la création de la Fédération Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique (FMIP) à l’issue de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’association, tenue récemment à Casablanca. - Lire ce document


DGI/pharmaciens : signature ce 5 octobre d'une convention relative à la déclaration rectificative prévue dans le LFR 2020 - 05/10/2020 - Eco Actu - Maroc

Voici les détails de la convention relative à la déclaration rectificative, objet d’une convention signée ce 5 octobre entre la DGI et les pharmaciens. Après la demande de la quasi-majorité des pharmaciens d’officine du Maroc pour conclure une convention pour la régularisation de la situation fiscale sur la période 2016/2017/2018 tel que stipulé dans la Loi de Finances 2020 rectifiée, et qui fixe une date limite de paiement de cette contribution au 15 décembre 2020, les représentations des pharmaciens ont repris les négociations depuis presque un mois avec la DGI (convention ci-dessous). - Lire ce document


Secteur pharmaceutique : Pourquoi il faut miser sur l'industrie nationale - 02/10/2020 - Finances news - Maroc

our faire face à la crise sanitaire mondiale, l’industrie pharmaceutique nationale a fait preuve d’engagement, en favorisant la production nationale et en évitant d’être tributaire d’un contexte international tendu. Une myriade de mesures d’accompagnement locales doivent être mises en place, en vue de permettre au secteur pharmaceutique marocain d’être performant. Entretien avec Ali Sedrati, président de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP). - Lire ce document


Vitamine C : Laprophan renforce sa capacité de production pour alimenter le marché - 27/09/2020 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le laboratoire Laprophan, producteur de vitamine C, a adressé récemment une lettre aux pharmaciens responsables grossistes répartiteurs et les pharmaciens d’officine concernant la disponibilité de spécialité Vita C 1000 comprimés effervescents. - Lire ce document


Qui fixe le prix des médicaments - Cherté des médicaments au Maroc - 21/09/2020 - Maroc Hebdo - Maroc

Selon une étude parlementaire, la responsabilité de la cherté des médicaments incombe à la fois au secteur industriel et à l’administration chargée de la fixation des prix, en l’occurrence le ministère de la santé. C’est un véritable pavé dans la mare que vient de lancer le député PAM Hicham El Mhajri, élu dans la circonscription de Chichaoua, contre l’influence du lobby des laboratoires pharmaceutiques sur la politique. Intervenant lors d’une séance consacrée à l’audition du ministre de la santé, Khalid Aït Taleb, à la Chambre des représentants, ce député au verbe direct et incisif a ouvertement critiqué la politique et le silence de son ministère quant aux prix élevés pratiqués sur une grande quantité de médicaments. - Lire ce document


Entreprises du médicament : élection du nouveau bureau exécutif du LEMM - 23/07/2020 - Eco Actu - Maroc

LEMM, association professionnelle, composée de sociétés marocaines, filiales de groupes pharmaceutiques internationaux qui œuvrent dans la R&D, a tenu ce vendredi 17 juillet 2020 son Assemblée Générale Ordinaire (AGO) lors de laquelle un nouveau bureau Exécutif a été élu. Amine Benabderrazik, président sortant a cédé sa place à AbdelAli BESRI, Directeur Général, du groupe Pfizer pour un mandat de 1 an. - Lire ce document


31 médicaments contre la stérilité exonérés de la TVA - 14/07/2020 - Aujourd'hui le Maroc - Maroc

Le gouvernement donne un coup de pouce aux couples stériles. De nouvelles mesures seront appliquées pour les médicaments utilisés contre la stérilité. En effet, l’arrêté n° 1563-20 du 17 juin 2020 signé conjointement par le ministre de l’économie et des finances et le ministre de la santé a été publié au Bulletin officiel (BO) le 6 juillet. - Lire ce document


Médicaments au Maroc : le Conseil de la concurrence tire la sonnette d’alarme - 29/06/2020 - Les Eco - Maroc

L’instance chargée de veiller sur le climat sain et loyal de la concurrence recommande d’élaborer une véritable politique nationale du médicament qui puisse répondre aux impératifs de la sécurisation de l’approvisionnement. Détails. - Lire ce document


Marché du médicament : après le diagnostic saisissant, le conseil de la concurrence recommande de nouveaux leviers - 25/06/2020 - Eco Actu - Maroc

Le Conseil de la concurrence a révélé plusieurs dysfonctionnements dans le marché du médicament altérant la concurrence entre les opérateurs. Détails. Le Conseil de la concurrence a tenu la 7ème session ordinaire de Sa Formation plénière le jeudi 25 juin 2020 par visioconférence. Lors de cette session, les membres du Conseil ont examiné et adopté à l’unanimité le projet d’avis relatif à la situation du marché du médicament au Maroc. A ce titre, un diagnostic sans équivoque de tout le secteur du médicament a été effectué. Ledit diagnostic a révélé l’existence de nombreux dysfonctionnements qui ont trait à toutes les dimensions du marché national du médicament. Il s’agit, selon le Conseil d’un marché très administré et très réglementé évoluant dans un cadre légal et juridique inapproprié et dépassé. - Lire ce document


Maladies de la glande thyroïde : deux nouveaux médicaments autorisés - 12/06/2020 - Eco Actu - Maroc

Deux nouveaux médicaments autorisés par le ministère de la Santé viennent renforcer l’offre de traitement des maladies de la glande thyroïde. Le ministère de la Santé a annoncé ce vendredi 12 juin, avoir autorisé deux nouveaux médicaments contenant le principe actif lévothyroxine, utilisé par les patients atteints de la maladie de la glande thyroïde. Le premier sous forme de comprimés dosés à 50 microgrammes, de 50 ou 100 comprimés sera très prochainement commercialisé dans les pharmacie, puisque son prix a été fixé. - Lire ce document


Cliniques, pharmacies, médecins… Grosses pertes ! - 11/06/2020 - L'économiste - Maroc

Pour faire face à l’épidémie du coronavirus, tous les acteurs de l’écosystème de santé ont fait preuve d’un engagement sans faille. Et pourtant, ils ont tous été malmenés par la crise. Pour eux, la dépression est déjà là. Pratiquement tous les opérateurs du secteur ont subi des chutes drastiques de leurs revenus durant les deux derniers mois de confinement. - Lire ce document


L’industrie marocaine du médicament sous la loupe de l’IMIS - 05/06/2020 - L'opinion - Maroc

Dans une note diffusée lundi 1er juin, l’Institut Marocain d’Intelligence Stratégique (IMIS) analyse les défis post covid-19 auxquels fait face l’industrie pharmaceutique du Royaume. À l’instar de plusieurs autres secteurs, l’industrie pharmaceutique a subi un véritable « stress test » à cause de la pandémie mondiale de Coronavirus. Ce domaine vital a cependant la particularité d’agir sur la pandémie tout en subissant les répercutions indirectes de sa propagation. Le professeur de management stratégique Abdelmounim Belalia a analysé pour le compte de l’IMIS, les effets et les perspectives de l’industrie pharmaceutique marocaine, à l’aune de ce choc systémique sans précédent. - Lire ce document


L’export des médicaments déconfiné - 01/06/2020 - L'économiste - Maroc

Les laboratoires pharmaceutiques poussent un « ouf » de soulagement. La circulaire n°91DMP/00 du 31 mars 2020, qui subordonnait les exportations de médicaments à autorisation du ministère de la Santé, vient d’être définitivement abrogée. - Lire ce document


Vous avez dit « médicaments génériques »… Le secteur pharmaceutique face à la pandémie de Corona Virus au Maroc - 22/05/2020 - Al Bayane - Maroc

Cette année, la pandémie Covid-19 qui dure depuis mars dernier a impacté tout le secteur pharmaceutique dans le monde. Au Maroc, cette situation sanitaire a vu la mobilisation de tous les professionnels de santé contre ce virus. - Lire ce document


Interview de Myriam Lahlou-Filali, DG du Groupe pharmaceutique "Pharma 5" - 18/05/2020 - Maroc Hebdo - Maroc

Les américains savent que les laboratoires marocains sont capables de faire des génériques de qualité Acteur majeur de l’industrie pharmaceutique marocaine, Pharma 5 a démontré par le passé sa capacité à produire des génériques efficaces contre les hépatites B et C. Concernant le médicament américain remdésivir, interdit de fabrication au Maroc, Myriam Lahlou-Filali pointe du doigt nos accords de libre-échange, qui nous empêchent de passer outre les brevets. - Lire ce document


Sclérose en plaques : OCREVUS® arrive au Maroc - 13/03/2020 - pharmapresse.net - Maroc

Deux ans après la mise sur le marché (AMM) européen d'Ocrevus (ocrelizumab), le laboratoire pharmaceutique Roche vient de lancer la commercialisation de ce médicament sur le marcher Marocain. OCREVUS est un traitement de 1ère intention des patients adultes atteints de sclérose en plaques primaire progressive (SEP-PP) à un stade précoce en termes de durée de la maladie et de niveau du handicap, associé à des données d’imagerie caractéristiques d’une activité inflammatoire. Son efficacité et sa tolérance dans les formes plus sévères de SEP-PP n’ont pas été établies, par conséquent sont utilisation ne doit pas être envisagée chez les patients ayant un handicap avancé. - Lire ce document


Médicament: les usines marocaines risquent-elles de manquer de matière première - 11/03/2020 - Medias24 - Maroc

Y-a-t-il une menace sur la production de médicaments au Maroc ? 80% des substances pharmaceutiques actives utilisées comme matières premières dans la fabrication des médicaments émanent essentiellement de Chine et d'Inde. Le risque de rupture de l'approvisionnement en matières premières s'est posé pour les industriels pharmaceutiques du monde entier dès que les usines chinoises se sont arrêtées de tourner et les chaines logistiques et d'approvisionnement ont été perturbées. - Lire ce document


Industrie pharmaceutique: des chiffres inédits sur le marché privé du médicament - 10/03/2020 - Medias24 - Maroc

Le marché privé du médicament a fait l'objet d'une étude poussée, réalisée par le leader international des données pharmaceutiques IQVIA. Médias24 révèle en avant-première les résultats de cette étude inédite qui donne une cartographie détaillée du médicament sur le marché marocain. Cette étude, dont les résultats ont été partagés avec les différentes parties prenantes dans le secteur, a été réalisée par la référence mondiale en matière de données pharmaceutiques et sanitaires, IQVIA (Ex- IMS Health). - Lire ce document




Merci de prendre en compte que :

La responsabilité du Leem ne saurait être engagée au titre d'un site tiers auquel l'Utilisateur aurait accès via un lien hypertexte présent sur le Site. Le Leem ne dispose d'aucun moyen de contrôle du contenu de ces sites tiers. En tout état de cause, le Leem n'est pas responsable de l'indisponibilité des sites tiers, de leur contenu, publicité ou autres éléments disponibles sur ces sites tiers. Plus d'informations

Ce site utilise des Cookies collectant des données pour optimiser votre navigation. Plus d'informations.


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • LEEM
    Direction des Affaires Internationales
    58 bd Gouvion Saint Cyr
    75858 Paris CEDEX 17

Téléphone

  • +33 1 45 03 88 88

Email


footer