band_header

Actualités et enjeux de l’écosystème pharmaceutique en Afrique

Les rencontres du LEEM

Rencontres Leem-OIF - 2023

Renforcer les systèmes de santé : de l'urgence à la confiance

photo_edito
Laurent GAINZA, Directeur des Affaires publiques, Leem

Ces Rencontres Leem-OIF de Genève sont devenues un événement incontournable, en amont de l'Assemblée mondiale de la santé. Nous avions envie de marquer le coup pour cette 25e édition et, dans le même temps, nous avions à cœur d'essayer de nous renouveler dans les thématiques soumises au débat et ce en lien, évidemment, avec l'Organisation internationale de la francophonie.

Je pense que, cette année encore, nous avons réussi à susciter des échanges engagés et sincères autour de cette notion d'urgence qui a été le régime sous lequel nous avons vécu ces trois dernières années du fait de la crise de la pandémie de COVID-19 et du rétablissement de la confiance, sans laquelle rien de durable ne se construit.

Cette crise a vu apparaître la montée d'un sentiment de défiance de la part de certaines populations, à l'égard des politiques sanitaires, de la parole scientifique mais aussi autour de la coopération entre public et privé et de notre capacité à affronter ensemble ces défis sanitaires d'ampleur mondiale. C'est pourquoi il nous semblait important de pouvoir mettre cette question au centre du débat.

J'ai notamment été sensible aux témoignages du président de l'Union africaine et du ministre de la Santé de République démocratique du Congo sur ce que ces mouvements de défiance à l'égard des décisions des autorités sanitaires, du corps médical et des vaccins avaient pu susciter en termes de perte de chance pour les populations. Cela démontre qu'au-delà de la “science dure” et c'est un point qui a été soulevé par le Pr Jérôme Salomon il est aussi nécessaire d'investir dans les sciences humaines, afin de mieux comprendre les mécanismes qui forgent les croyances, la confiance, la défiance, l'adhésion et de faire davantage de pédagogie.

Il est crucial aussi de prendre à bras le corps la question des réseaux sociaux, qui sont des outils extrêmement puissants pour susciter l'adhésion ou le rejet des populations à des politiques de santé. Cela représente un enjeu énorme de communication, quasiment en temps réel, à faire au niveau mondial auprès de l'ensemble des soignants, des communautés scientifiques, sur tout ce que l'on peut apprendre de ces pandémies et des meilleurs moyens de les prévenir et de les traiter.

Nous avons eu énormément de témoignages autour de ces sujets, et j'ai trouvé que les responsables institutionnels, les industriels, les ministres qui se sont exprimés l'ont fait avec beaucoup de sincérité.

Et j'ai vraiment le sentiment que cette manifestation que nous organisons avec l'OIF depuis vingt-cinq ans a trouvé sa place dans le paysage, et qu'il est aujourd'hui indispensable d'organiser ces échanges, ces débats entre acteurs publics et acteurs privés, parce que les enjeux de santé sont aujourd'hui tellement stratégiques, et que nous sommes tous une partie de la solution.

Laurent GAINZA
Directeur des Affaires publiques, Leem

Le compte rendu est disponible. Au sommaire :

vig_rencontres_2023
Renforcer les systèmes de santé : de l'urgence à la confiance - Genève - 21 mai 2023

Introduction - Agence Africaine du médicament : Accélérer l'accès, réduire la fragmentation par Michel Sidibé, Envoyé spécial de l'Union africaine pour l'Agence africaine du médicament.

Introduction - Union Africaine par Son Excellence M. Azali ASSOUMANI, Président de l'Union africaine. Président de l'Union des Comores.

Sénégal : Engagement de terrain multisectoriel et multidisciplinaire par Dr Marie Khemesse NGOM NDIAYE, Ministre de la Santé et de l'Action sociale du Sénégal.

RDC : Volonté politique, la clé pour tout restructurer par Dr Samuel Roger KAMBA MULANDA, Ministre de la Santé publique de la République démocratique du Congo.

Liban : S'en sortir par le haut par Dr Firas ABIAD, Ministre de la Santé publique du Liban.

OMS : Solidarité mondiale et soutenabilité vers l'équité universelle par Dr Jérôme SALOMON, Sous-directeur général pour la couverture sanitaire universelle et les maladies transmissibles et non transmissibles, Organisation mondiale de la Santé.

Merck KGaA - L'Afrique futur lieu géostratégique de la recherche clinique par Dr Karim BENDHAOU, Président du Directoire Afrique, Merck KGaA.

Roche - Des recherches cliniques équitables par Maturin TCHOUMI, Directeur Afrique, Roche Pharma international.


vig_rencontres_2023
Consulter la synthèse 2023 - Renforcer les systèmes de santé : de l'urgence à la confiance - Genève - 21 mai 2023

Les rencontres virtuelles du LEEM - 2022

Hésitation vaccinale et préparation aux futures pandémies - Les rencontres francophones du leem - Genève 22 mai 2022

photo_edito
Georges NAKSEU, Représentant permanent de l'OIF auprès des Nations-Unies à Genève

C'est un réel plaisir de renouer avec les réunions en présentiel. Les efforts internationaux auxquels la Francophonie a activement apporté sa part ont permis de commencer, comme vous le constatez, à inverser la tendance forte de cette crise, ême si, nous le savons tous, la pandémie est encore loin d'être terminée.

C'est ce qui justifie la tenue de cette concertation francophone sur l'hésitation vaccinale et la préparation aux futures pandémies, Rencontre que vous avez rendu possible grâce à votre participation. Permettez-moi d'exprimer au nom de l'OIF toute notre gratitude pour votre disponibilité, malgré votre agenda très chargé. Je tiens également à saluer le dynamisme et le professionnalisme du Leem, ainsi que le partenariat de longue date qui nous lie et qui permet, chaque année, d'offrir un espace de concertation aux acteurs francophones de très haut niveau sur des sujets d'actualité et d'intérêt dans le domaine de la santé publique.

La Francophonie — et, au premier rang, sa Secrétaire générale — s'est engagée aux côtés de l'Organisation Mondiale de la Santé et d'autres partenaires internationaux, dès les premières heures de la pandémie, en faveur d'un accès équitable aux outils de traitement et de prévention de la Covid-19, dont notamment les vaccins.

Cet engagement s'est notamment matérialisé à travers la signature avec l'OMS en 2021 d'un mémorandum d'entente et d'un accord de coopération, l'organisation d'une conversation francophone de très haut niveau sur l'accès équitable aux vaccins anti-Covid-19, mais également par la signature par la Secrétaire générale de la Francophonie d'une tribune conjointe avec le Directeur général de l'OMS et d'autres hauts dignitaires sur cette crise. En outre, la Secrétaire générale a effectué plusieurs déplacements dans l'espace francophone, ainsi que de nombreuses autres actions de plaidoyers politiques et diplomatiques.

Lire la suite

C'est donc dire que cette crise nous interpelle, tous. Et l'OIF qui, au départ, n'avait pas un mandat spécifique sur la question de la santé a dû, pour des raisons j'allais dire naturelles, prendre toute sa part dans les efforts diplomatiques et politiques — et même dans des actions de terrain, pour contribuer à sortir de cette situation difficile. Les résultats de cet engagement sont visibles, du moins en ce qui concerne l'approvisionnement global, même si, il faut le reconnaître, des efforts restent encore à faire pour rendre les vaccins disponibles partout, mais aussi pour soutenir les États qui en ont besoin, à surmonter les difficultés structurelles et logistiques relatives au stockage et à l'absorption des vaccins.

Je pense qu'hier soir, dans le cadre d'un échange informel que nous avons eu, ces questions ont été posées de manière franche par les ministres qui étaient autour de la table.

Dans ses nombreux plaidoyers, la Secrétaire générale de la Francophonie a également insisté sur la nécessité de soutenir les stratégies des États où le taux de vaccination est faible, afin de renforcer les campagnes de sensibilisation et de parvenir à convaincre particulièrement les populations qui hésitent, des vertus des vaccins. En effet, alors que le déploiement des vaccins s'est accéléré, grâce notamment au mécanisme COVAX auquel la Francophonie réitère tout son soutien, une nouvelle préoccupation a émergé. Il s'agit de l'hésitation vaccinale, voire du refus vaccinal.

Cette situation empêche l'atteinte des objectifs mondiaux de vaccination dans de nombreux pays, notamment francophones, alors que leur taux de vaccination reste, ici et là, encore extrêmement bas. Les causes de ce phénomène, qui touche ces pays à des degrés divers, sont multiformes et vont de l'inquiétude par rapport à la sécurité et à l'efficacité des vaccins, à la désinformation en passant par la méfiance.

Le principal enjeu est donc de trouver les moyens de rassurer et de convaincre. L'intensification des campagnes d'information et de sensibilisation pourrait être une piste à explorer. Il est donc important de soutenir les efforts déployés dans ce sens.

À cet égard, nous félicitons les actions internationales menées sur ce plan, notamment celles de l'OMS et de l'UNICEF, qui donnent déjà des résultats probants dans les pays retenus. Notre Rencontre aura à s'atteler à explorer les pistes les meilleures qui soient, les plus efficaces pour permettre de relever ces défis. Au-delà de ces échanges, comme l'indique dans son message Monsieur le Directeur général de l'OMS, c'est toute la question de la préparation aux futures pandémies qui devra être évoquée.

Georges NAKSEU
Représentant permanent de l'OIF auprès des Nations-Unies à Genève

Le compte rendu est disponible. Au sommaire :

Tunisie : Une vaccination à la carte par Dr Ali MRABET Ministre de la Santé de Tunisie

Côte d'Ivoire : Malgré le retard vaccinal, l'Afrique a résisté par Pierre DIMBA Ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle en Côte d'Ivoire

Togo : Le défi de consommer les vaccins dans les délais requis par Pr Moustafa MIJIYAWA Ministre de la Santé et de l'Hygiène publique

Gavi-COVAX : Un mécanisme innovant pour la solidarité internationale par Dr Richard MIHIGO Directeur du déploiement du vaccin Covid-19, Gavi COVAX

UNICEF : Renforcer la confiance par Dr Angus THOMSON Haut responsable des sciences sociales à l'UNICEF

IHEID : Vers un "traité pandémie" par Pr Michel Professeur à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID), ancien Directeur exécutif du Fonds mondial

Sanofi Pasteur: Sortir de l'émotion... par Lamia BADAROUS ZERROUG Directrice des affaires publiques Vaccins, Sanofi Pasteur


vig_rencontres_2022
Consulter la synthèse 2022 - Hésitation vaccinale et préparationaux futures pandémies - Les rencontres francophones du leem - Genève 22 mai 2022

Pour accéder aux photos de l'événement, cliquez sur le lien ci-après :

https://lagalerie.com/lagalerie/login.do?code=leem2022


Les rencontres virtuelles du LEEM - 2021

Gestion des risques pandémiques et accès aux produits de santé.
Renforcer les mécanismes de riposte et pérenniser les bonnes pratiques

Depuis les années 2000, l'émergence de nouveaux agents infectieux au sein des populations humaines (Zika, Ebola, Grippe Aviaire, SRAS, Covid-19…), favorisée notamment par l'accroissement des déplacements et des échanges commerciaux internationaux, provoque de nombreuses crises sanitaires. En un an, la pandémie de COVID 19 a atteint plus de 150 millions de personnes et provoqué plus de 3 millions de décès. Lire la suite

Le contexte sanitaire actuel nous invite à repenser nos mécanismes de riposte face à toutes les pathologies émergentes. Si les progrès en matière de lutte contre les pandémies ont été considérables, les approches verticales (la gestion indépendante de chaque épidémie) doivent être repensées. Cela nécessitera, dans un premier temps, le renforcement des systèmes de santé, de détection et de surveillance à l'échelle régionale ainsi que mondiale, et la mise en oeuvre de solutions visant à renforcer la mise à disposition de traitements de qualité pour tous.

Cette réflexion est d'autant plus importante aujourd'hui, alors que nous constatons que la pandémie de Covid-19 provoque un affaiblissement de la réponse internationale aux autres pandémies. En effet, un récent rapport du Fonds mondial révèle la manière dont le COVID-19 a considérablement perturbé les systèmes de santé et la prise en charge des patients atteints par le VIH, la tuberculose ou le paludisme dans les pays à revenu faible et intermédiaire d'Afrique et d'Asie. Les données recueillies montrent qu'en un an le dépistage du VIH a chuté de 41%, et les diagnostics du paludisme ont chuté de 31%, et la prise en charge des cas de tuberculose a chuté de 59%1.

Au cours de la dernière Assemblée Mondiale de la Santé, en mai 2020, un processus d'évaluation de la réponse internationale à la pandémie de COVID-19 ( Res. A73/Conf.1/Rev1. 18 mai 2020) a été proposé par Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Directeur Général de l'OMS. Un panel indépendant de onze experts a été constitué, dont l'objectif est d'établir un premier bilan de l'action internationale pour prévenir et gérer la pandémie de Covid-19, et proposer des solutions visant à « mieux nous préparer aux futures flambées épidémiques au niveau mondial ».

Par ailleurs, face à l'émergence de maladies infectieuses, l'utilisation des technologies numériques pour la détection et la traçabilité du virus s'est avérée très utile. Nous avons également constaté une mobilisation sans précédent de l'ensemble des acteurs de santé, et la multiplication des partenariats publics/privés pour la recherche et le développement rapide de vaccins et traitements efficaces.

Enfin, la création d'un fonds solidaire permettant l'approvisionnement et la distribution des vaccins (COVAX) est un mécanisme de riposte innovant, intégré dans une stratégie de lutte commune, pilotée par l'OMS. Ce mécanisme pourrait éventuellement servir d'exemple pour la lutte contre de futures épidémies dans le monde. Un autre axe de travail, proposé par l'Ambassadeur de République Centrafricaine à l'OMS consiste en la mise en place d'un examen annuel de l'état de santé et de préparation des pays2.

A travers une démarche prospective, il semble d'ores et déjà possible de faire un état des lieux des solutions novatrices et efficaces qui ont émergé dans la lutte contre la pandémie Covid-19, pour améliorer les mécanismes de ripostes face aux futures pandémies.

vig_video1
Introduction de Monsieur Philippe LAMOUREUX, Directeur Général du Leem.
vig_video2
Intervention du Dr Tedros ADHANOM GHEBREYESUS, Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé.
vig_video5
Intervention de Monsieur Georges NAKSEU NGUEFANG, Représentant permanent de l'OIF.
vig_video4
Pandémie de Covid-19 : l'expérience du Togo. Intervention du Professeur Moustafa MIJIYAWA, Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique du Togo et Président du Conseil d'Administration du CDC Afrique.
vig_video3
Infodémie Covid-19. Intervention du Dr Sylvie BRIAND, Directrice de la préparation mondiale aux risques épidémiques de l'OMS.
vig_video6
Vaccins : l'expérience de Johnson & Johnson. Intervention du Docteur Johan VAN HOOF, Global Head Infectious Disease & Vaccines, Johnson & Johnson.
vig_video5
Action de la Fondation Bill et Melinda Gates durant la pandémie de Covid-19. Intervention de Monsieur Subhanu SAXENA, Directeur Innovation Introduction de la Fondation Bill et Melinda Gates.
vig_video1
Conclusion de Monsieur Philippe LAMOUREUX, Directeur Général du Leem.

Les rencontres francophones du LEEM

X



Merci de prendre en compte que :

La responsabilité du Leem ne saurait être engagée au titre d'un site tiers auquel l'Utilisateur aurait accès via un lien hypertexte présent sur le Site. Le Leem ne dispose d'aucun moyen de contrôle du contenu de ces sites tiers. En tout état de cause, le Leem n'est pas responsable de l'indisponibilité des sites tiers, de leur contenu, publicité ou autres éléments disponibles sur ces sites tiers. Plus d'informations

Ce site utilise des Cookies collectant des données pour optimiser votre navigation. Plus d'informations.


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • LEEM
    Direction des Affaires publiques
    58 bd Gouvion Saint Cyr
    75858 Paris CEDEX 17

Téléphone

  • +33 1 45 03 88 88

Email


footer